Le départ de Paris-Roubaix est encore très attendu cette année depuis l’édition dantesque d’octobre 2021.
Ce sera l’occasion de démontrer à nouveau que Compiègne est une terre de cyclisme et qu’elle est désormais une terre de Jeux en lien avec Paris 2024. La Ville de Compiègne proposera une animation sportive sur la place du Château de Compiègne et au sein du village départ, le samedi 16 avril.

Cette année encore, le « Salon de Paris-Roubaix », organisé par l’Office des sports de l’Agglomération de la région de Compiègne, se déroulera au plus près des coureurs engagés lors de la présentation des équipes le samedi. Tous les chineurs passionnés de cyclisme entameront leur quête, fouilleront les stands à la recherche de l’objet collector, de l’affiche ou du maillot qui manque à leur collection.

Compiègne vient de déposer un dossier de renouvellement au label
« Ville active et sportive » afin de se distinguer à nouveau et sur un échelon supérieur, grâce à sa politique éducative et sportive, mais aussi grâce à ses nombreux investissements dans des équipements performants menés dans le cadre du label « Terre de Jeux 2024 ». En effet, le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJO) a retenu huit de nos équipements qui ont été sélectionnés pour accueillir des délégations olympiques. Nos centres de préparation aux Jeux (CPJ) ont intégré le catalogue officiel proposé aux délégations internationales. Ainsi, nous pourrons accueillir potentiellement 15 disciplines sur les 54 au programme. L’Oise est le département qui présente le plus de CPJ en France et Compiègne en est la locomotive.


Des écoles à la pointe de la recherche

Compiègne dispose d’un véritable pôle d’études supérieures. L’Université de technologie de Compiègne (UTC), meilleure école d’ingénieurs généraliste post-bac (classement Eduniversal 2018- 2019) et l’École supérieure de chimie organique et minérale (ESCOM) composent un facteur d’attractivité économique important et font rayonner la ville au niveau national et international.

Terre de mémoire

La ville de Compiègne est un véritable musée à ciel ouvert avec son Mémorial de l’internement et de la déportation afin de lutter contre l’oubli. Celui-ci propose aux visiteurs une lecture de la réalité vivante de l’histoire pour mieux comprendre ces années noires, et affirmer avec force un « plus jamais ».

D’autres monuments rappellent le riche passé de la ville : l’abbaye Saint- Corneille, les églises Saint-Jacques et Saint-Antoine, les Grandes Écuries du roi ou l’hôtel de ville de style gothique. Depuis les Mérovingiens, de nombreux souverains désirant chasser à Compiègne y aménagèrent des lieux de résidence. Louis XV, Napoléon 1er et Napoléon III participèrent notamment à la construction de l’actuel Palais impérial. C’est dans une clairière à la sortie nord de Compiègne que fut signé l’armistice mettant fin à la Grande Guerre.